Un jour, un homme…

Cette fois,
c’est pour les hommes…

Découvre l’histoire de Maria Libera et l’intention de ce stage

Le stage d'expérimentation sur l'identité masculine
du 23 au 27 août 2022 à Massegros (48)

Un jour, un homme eut 40 ans.

Il se demandait s’il était toujours fécond. Par curiosité.

Il décida donc de tester : il a éjaculé sans prévenir dans 3 femmes différentes (… ou plus ?)

Les trois furent alors enceintes (et je passe les détails sur leur humeur…).
La réponse était donc oui : il était bien fécond !

Maintenant qu’il en avait la certitude, il a prévenu les 3 femmes qu’elles pouvaient avorter si elles le souhaitaient : de toute façon, il ne comptait pas gérer les gosses !

La première décida de ne pas garder l’enfant. 

Les 2 autres, si, et de l’élever seules.
Cet homme, c’est mon père biologique.
C’est à 15 ans que je l’ai rencontré pour la 1ère fois (et pas plus de 2 fois dans ma vie).

 

Un jour, une petite fille courut se cacher.
Elle avait fait une bêtise (genre, une bêtise d’enfant, un pot cassé…)

Si Robert l’avait trouvée, il l’aurait frappée.
Elle aimait tendrement Robert, mais ses grosses mains noires tapaient très fort pour la punir.
Elle, c’était moi petite.
Et Robert, mon tendre beau-père.

Un jour, une maman galérait avec ses 3 enfants.

Pas d’argent, pas d’aides et les services sociaux aux fesses. 

Son deuxième, jeune ado, provoquait un problème après l’autre : il séchait l’école, volait des trucs, lançait des insultes à longueur de journée et fracassait tout à la maison.
Elle ne savait plus quoi faire avec tout ça.
Et oui, ce jeune ado, c’était mon petit frère (fils de Robert).

 

Je pourrais continuer, mais mon histoire n’a rien d’autre de spécial que d’être la mienne.
C’est juste pour te dire qu’à la base, je n’ai pas vraiment grandi avec une image des hommes très glorieuse…

Et puisque tout ce que j’avais associé à l’image du masculin n’était qu’abus et violence, j’ai attiré à moi d’autres femmes et d’autres situations qui confirmaient ma réalité des choses : les hommes sont des lâches qui t’abandonnent (au minimum) voire sont dangereux (“Fais attention dans la rue !”), et je te passe les détails…

 

Bon, et après il se passe quoi ? 

 

Un jour, j’ai rencontré un nouvel ami : l’homme le plus gentil du monde.
Doux, attentionné, toujours prêt à rendre service.
Son ex l’empêchait de voir son bébé : elle s’était barré avec.

Lui, il attendait patiemment que le juge lui donne le droit de le voir (car c’était vraiment un homme très gentil).

Son ex, d’ailleurs, lui reprochait devant le juge d’être… un homme trop gentil !

[No comment]

Un autre jour, un homme conduisait tard dans la soirée.
Il avait 48h pour se faire Bordeaux – Cévennes, récuperer son gamin de 6 ans, le ramener à Bordeaux, jouer avec lui, le ramener en Cévennes avant dimanche 16h et être au travail le lendemain à l’aube.
Son petit avait été placé depuis 1 an pour suspicion d’attouchement sexuel.
La mère accusait le père et le père accusait le beau-père.
La guerre et les manipulations duraient depuis des années, le gamin au milieu, et le juge faisait n’importe quoi.
Bref. 

Cet homme, c’est un autre de mes amis à moi. 

Et j’ai décidé de le croire… 

 

Des histoires comme ça, j’en ai malheureusement plein à raconter.
Car la vie n’est pas lisse, et l’humain n’est pas (toujours) droit.

 

Alors, moi dans tout ça ?

Moi, j’ai grandi et travaillé. 

Sur moi.
Sur ma relation aux hommes.
Et ma relation aux femmes.
(Faudrait que je me penche maintenant sur les humains hors genre, mais c’est un autre chapitre…)

J’ai rencontré des gros violents à l’arrache, et des hommes trop gentils.
J’ai écouté leurs histoires et mis du baume sur la mienne.

J’ai compris que mon frère n’était pas méchant, mais sans exemple de Masculin sain.
J’ai compris que mon beau-père avait été élevé par les baffes de sa mère, en Afrique.
J’ai compris que mon papa – non, j’avoue, lui, j’ai toujours pas compris, mais bon…

J’ai vu comment une femme peut devenir une harpie, manipulatrice et abusive, aussi.
J’ai écouté, vu et compris…

J’ai accompagné.
Des femmes au bras cassé par leur ex. Des hommes en RDV avec les assistants sociaux pour obtenir la garde de leurs enfants. Des enfants effrayés par la folie des adultes…


J’ai accompagné.
Des stages pour l’éclosion de la Femme Souveraine, des festivals pour donner une place d’expression aux hommes d’aujourd’hui…
Il y a du boulot, des deux côtés.

 

Qui suis-je ?
Quels modèles je garde, et lesquels je réinvente ?
Comment je prends en main mes casseroles, mon histoire familiale, et j’en fais quelque chose de joli ? 

Alors aujourd’hui c’est pour vous :
les Hommes.

Vous : les hommes d’hier, de maintenant et du futur.
Vous : les hommes tout jeunes, ceux de 60 ans, ceux qui n’ont pas d’âge…
Vous, qui avez encore envie d’être amoureux, ou peut-être plutôt fatigués du sujet et des galères de la vie.
Vous les hommes, que j’ai appris à chérir.

Aujourd’hui, je vous respecte. 

Je vous admire. 

Je vous aime. 

Et j’ai envie de vous soutenir.


Parce que quand même, si être femme n’est pas facile, je vois bien qu’être un homme c’est tout un sacré défi aussi.

Combien d’attentes pèsent sur vos épaules ?
Combien de stéréotypes, d’injonctions, d’accusations ?

Franchement, ça n’a pas l’air d’être facile tous les jours.

Où est votre entourage d’hommes ?
Les vrais amis, je veux dire : ceux auxquels vous pouvez avouer vos craintes les plus profondes, sans passer pour un faible.

Où sont vos exemples de Masculin, autre que l’obsolète Patriarcat – ou le rôle pas très épanouissant de l’Homme Très (Trop) Gentil ?

Et surtout …

Ça veut dire quoi, aujourd’hui, être un homme ?

Belle question.

Tu viens répondre ? 

Parce que le stage Harmoni-Homme approche, et nous l’avons préparé pour toi.

Nous, c’est Walter et moi !
Tu sais peut-être que j’étais au Mexique, il y a quelques mois.
Étudier la sexualité dans le Tantra, entre autres…

Walter, c’est mon copain de cours : un loufoque de Suisse, drôle, sincère et sans complexe (il a perdu sa jupe en plein milieu de la cérémonie finale de certification Tantra Yoga Teacher, devant tous les profs et étudiants – photo à l’appui !).

On s’est kiffé de suite, et il m’a promis d’être mon binôme pour animer un stage Hommes ici en France, cet été !

Bon, maintenant il fait chaud, non ?
L’été est bel et bien arrivé 😉

Alors on a loué une maison en Lozère (vers Millau, proche de la A75) et rédigé un programme riche de propositions osées

Le thème ?
L’identité Masculine.


Un espace authentique entre hommes (je ne ferai que des interventions par moments, sinon vous serez entre vous, avec Walter qui mènera la danse) pour réinventer le monde… ou, au moins, votre vie !

Kiffes-tu ta sexualité aujourd’hui ? Ah, joli sujet…

Te sens tu Roi dans ton Royaume, où c’est plutôt période “à côté de la plaque”

(Nous, les femmes, ça nous arrive au moins une fois par mois…)


Comment vont tes relations amicales et amoureuses ? 

(pour les casse-tête chinois à propos des comment fonctionne une nana – sexuellement, émotionnellement, psychologiquement – je me ferai le plaisir de répondre à toutes vos questions !)

Est-ce que tu considères ta colère comme un problème à gérer dans ta vie, ou un outil d’épanouissement ? Et comment ? (elle est difficile, celle-ci…)

Walter et moi, avons plein d’outils à partager avec toi !

Les pratiques tantriques, pour la réconciliation du Masculin / Féminin en chacun de nous ;
Le travail avec les archétypes du Guerrier, du Roi, du Magicien, de l’Amant ;
Le Playfight, les soins Rebozo, les cercles et les rituels, le Jeu ! l’intention et l’action…

Le tout, accompagné par beaucoup d’humour, d’amour et la puissance de la nature de Lozère – car parfois, face à l’immensité du ciel étoilé, nos problèmes sont redimensionnés…

On fera aussi un Temazcal : une hutte de sudation qu’on construira et vivra sur place, pour renaître à nous-mêmes… 

C’est la Retraite Intensive HARMONI-HOMME :
du 23 au 27 août 2022, à Severac-le-Chateau (proche Millau, A75)



Depuis 2 ans je concocte ce moment : le dernier stage Rebozo pour les Hommes avait été un succès (voir les commentaires ici-bas), alors maintenant il est temps d’aller plus loin !

Car finalement oui, j’en suis intimement convaincue : il est temps d’arrêter la guerre des genres.
Et les hommes, tout autant que les femmes, méritent d’être heureux.

Gratitude.

Maria Libera alias Mme Ocytocine

Témoignages

Témoignages des participants du stage homme de 2020 (soin rebozo)

Un week-end exceptionnel que m'a offert cette formation .

Quel travail sur soi (sur moi) que de prendre conscience que des hommes peuvent se prodiguer des soins dans une extrême douceur, sans ambiguïté...
Au-delà d'un apprentissage de techniques , c'est œuvrer sur son moi profond.
La confiance, la sécurité, la tendresse, tout est réuni pour se réconcilier, apaiser ses blessures.
Merci, j'ai été profondément touché, voire bouleversé !

Et puis quand-même, bien-sûr, la technique...
Après avoir éprouvé par nous-mêmes le Rebozo, immense est l'envie de pouvoir l'offrir à celles à qui il est fondamentalement destiné... Un tel bien-être doit se partager !

Bref !
Un week-end merveilleux, je recommande !
Immense gratitude
Stéphane

Crédit photo : Ludovic Giffard [Loup d’Eau]

Voici, après quelques jours de digestion, mes ressentis sur cette première expérience de soin rebozo entre hommes

Homme ou femme, pour moi ce soin est un vrai cadeau à s'offrir, et à offrir, une pratique toute en douceur, méditative, zen, lente, répétitive, qui permet une grande complicité avec son binôme (gestes, respirations), qui permet de donner de l'amour inconditionnel en pleine conscience, dans chaque geste, à l'écoute des intentions de la personne qui reçoit (portes à fermer et à ouvrir), de ses blessures, ses zones sensibles, pour éviter de blesser, gêner.

Un appel à l'abandon total en confiance, dans les mains de deux hommes, une acceptation de recevoir, d'être chouchouté pendant des heures en laissant de côté le mental et en ouvrant ses perceptions, ses sens (odeur de l'huile, contacts des mains, des draps et couvertures, son des respirations, de l'environnement proche, perception des énergies différentes de chacun de nos accompagnants - puissance du massage, douceur des caresses, perception physique des parts masculines et féminines dans les gestes ...).

Intérêt de poser une intention en amont (portes à fermer et ouvrir) permettant d'encrer physiquement cet engagement avec soi-même, dans un voyage doux et long, entre conscience , semi-conscience et sommeil par moments.

Ce week-end représente une nouvelle étape sur mon chemin de guérison avec les hommes de ma lignée, un nouveau cadeau que j'ai eu plaisir à m'offrir, pour me connecter aux énergies masculines (tout en étant en présence d'énergies féminines), échanger nos histoires de vie, nos traumas, nos chocs, nos peurs et oser être nous mêmes, oser guérir ensemble quelque soit notre sac à dos, notre âge, créer des relations de confiance, des situations accueillantes comme les bras d'un homme symbolisant un père manquant, un père ou un frère violent ...Quelle joie de voir des bras s'ouvrir grand pour un hug guérisseur, des yeux pétiller, des sourires envahir le visage, une complicité s'installer entre nous trois, créant une petite tribu tellement réconfortante !

La pratique m'a donné des images fortes comme celle du cocon, de la mort (sarcophage), de la (re-)naissance d'un nouveau soi, et j'ai eu des réactions physiques qui m'ont sans doute fait revivre des chocs intra-utérins ou d'accouchement, avec une peur panique d'étouffement une fois enveloppé après le bain chaud. Beaucoup d'émotions (pleurs) au niveau de la poitrine aussi au moment du massage.

Cette expérience de soin participe grandement à mon appel vers de l'accompagnement des hommes , vers la pacification des relations hommes-femmes et a été un très bon préparatif avant d'accompagner Maria et les couples lors de la retraite Naissance intime.

J'ai de plus en plus envie d'oser libérer ma parole, d'accueillir celle des autres et créer ce nouveau monde maintenant, sans attendre que ça vienne d'ailleurs que de notre propre cœur !

La porte de la réLOVution est grande ouverte et j'y vois chaque jour beaucoup de joie et d'ocytocines.

Merci Maria pour toutes ces magnifiques propositions.
Merci Julien et Stéphane pour cette magnifique connexion à trois.
Merci à nous tous d'oser être nous-mêmes avec toutes nos beautés intérieures.
Loup d'eau
Alert: Vous n'êtes pas autorisé à copier du contenu ou à afficher la source !!